Terminaux-Smartphones

Print Friendly, PDF & Email

innocence-en-dangerAujourd’hui, les dangers d’un smartphone pour les adolescents et l’usage intensif d’internet qu’il permet, sont peu connus.

Innocence en danger fait passer des messages forts et sensibilise le grand public aux dangers. Leur objectif : parvenir à une meilleure protection des enfants compte tenu des évolutions technologiques de notre époque.

Innocence en danger interpelle les parents et les adolescents

Face au décalage abyssal entre l’utilisation insouciante des téléphones portables par les jeunes adolescents, et les dangers du net sur les Smartphones, Innocence en danger lance un appel à la vigilance. D’après le rapport de l’ONU plus de 750 000 prédateurs rodent en permanence sur internet et un enfant sur cinq a été sollicité sexuellement via le net.

L’utilisation permanente de ce bijou technologique et la facilité avec laquelle on peut gérer ses données, ses informations, son profil, ne permettent pas de prendre conscience des dangers d’un smartphone pour les adolescents. Le fait de tout publier en temps réel, photos, films…, donne l’illusion aux jeunes que cette immédiateté est sans conséquence.

Ce sentiment de légèreté et de facilité sur le smartphone rentre justement dans les stratégies des prédateurs. Une fois la confiance tissée sur des tchats ou réseaux sociaux, il est aussi difficile d’échapper à son prédateur qu’une mouche dans une toile d’araignée. Aujourd’hui la très grande majorité des adolescents a un téléphone portable.

Depuis plus de 10 ans qu’Innocence en danger est sur le terrain, l’association voit jour après jour les risques s’agrandir de façon exponentielle. Homayra Sellier, Présidente et fondatrice de l’association, avait déjà alerté, il y a plusieurs années dans son livre « enquête sur une société qui consomme des enfants » sur les dangers du net, comparant l’internet à une autoroute sur laquelle il n’y avait aucune signalisation.

Aujourd’hui l’utilisation massive des smartphones par les jeunes est une préoccupation supplémentaire de l’association. En effet, avec les smartphones, les prédateurs sont dans la chambre des enfants. Les tchats et réseaux sociaux sont, bien-sûr, les lieux où les prédateurs « chassent».

Il ne faut pas oublier que l’âge adolescent est une période de transformation physique et de questionnement sexuel. Pour les prédateurs, dont la stratégie est toujours la même : gagner la confiance de sa proie, ce questionnement intime, écartant les parents, lui permet d’arriver plus facilement à ses fins perverses.

Il est impératif que les jeunes utilisateurs prennent conscience que toute information émise a une durée de vie qui échappe à tout contrôle une fois sur la toile.

Innocence en danger informe, sensibilise et met en garde depuis 1999 (sur le terrain) tous les acteurs de notre société : enfants, dirigeants, familles, professeurs, éducateurs, institutions, sur les dangers du net et les multiples pièges que tendent les pédo-criminels pour parvenir à leurs fins.

L’association dénonce la réalité du fléau qu’est la pédo-criminalité à travers le monde de l’internet et des réseaux sociaux et la vulnérabilité des adolescents qui communiquent sur les smartphones. Force est de constater que l’absence de mobilisation de la part des citoyens ne permet pas à nos dirigeants de prendre les mesures nécessaires à la protection des enfants contre les prédateurs sur smartphone.

Aujourd’hui, il n’existe aucune solution à part le sens critique des parents comme des adolescents et une responsabilisation de chacun.

Le meilleur filtre reste celui qui est situé entre les deux oreilles : le cerveau ! D’où l’absolue nécessité d’informer des risques de ces outils qui révolutionnent le monde de la communication. Agissons ensembles pour que la prévention permettent à ce monde virtuel, dont les dangers sont bien réels, d’atteindre son vrai but : celui de relier et permettre une communication sans frontières.

 

Contact :
innocence en danger
66, avenue des Champs-Élysées
75008 Paris
contact-france@innocenceendanger.org
www.innocenceendanger.org

Pour en savoir plus et prendre connaissance des 10 conseils clés de la CNIL, cliquez ICI