ÉDUCATION MULTIMÉDIA COMMUNIQUER RESSOURCES PRÉVENTION COMPORTEMENT INTERNET RÉPONSES COMPRENDRE CITOYENNETÉ NUMÉRIQUE QUESTIONS

Un nouveau portail pour s’informer et prévenir les risques : www.santeaddictions.fr

Pensé comme un espace d’informations originales et non stigmatisantes pour les jeunes, Non aux addictions, Oui à ma santé ! présente des contenus pour s’informer et prévenir les conduites à risque liées à la consommation d’alcool, de tabac et de cannabis, mais aussi trouver des solutions pour s’en sortir.

Une multitude de formats : témoignages, articles, vidéos et tests permettent d’aborder les addictions et leur prise en charge sous des angles variés, accessibles à tou.te.s.

La rubrique ça se passe près de chez vous référence les rendez-vous et espaces de dialogue ouverts  aux jeunes et à leur famille aux quatre coins de la France. Lieux d’écoute, forums, campagnes de sensibilisation… tous les événements et espaces de prévention animés au sein du réseau Information Jeunesse et par nos partenaires seront visibles et accessibles au niveau national.

Une page contacts utilesaccessible depuis la plupart des articles du site, permet aux jeunes qui souhaitent obtenir plus d’information, d’aborder le sujet avec un conseiller du CIDJ ou de s’adresser directement aux organismes référents dans la prise en charge des addictions à l’alcool, au tabac et aux drogues.

Un espace pédagogique, réservé aux professionnels et adultes référents auprès de la jeunesse, permet de partager les outils et actions émergents du terrain, réalisés au sein du réseau Information Jeunesse ou par des partenaires spécialistes de la santé et des addictions.

Découvrez le portail www.santeaddictions.fr

Consommation de substances psychoactives chez les jeunes

Tabac

Le tabac est la substance pour laquelle les campagnes de prévention ont été les plus efficaces. Pour autant, le tabac est vécu par les jeunes, comme un rite initiatique indispensable, visant à éprouver sa résistance. Une fois l’addiction mise en place, la cigarette revêt une fonction rituelle de réconfort, de récompense. A noter que la consommation de cigarettes des jeunes femmes se rapproche de plus en plus de celle des garçons.

Alcool

Alors que l’immense majorité des jeunes n’apprécie pas le goût de l’alcool la première fois, ils semblent avoir intégré cette substance comme un passage obligé. De fait, à 11 ans près d’un jeune sur deux y a déjà goûté avec ses parents. La vraie première expérience vient plus tard avec les pairs dans un contexte festif. L’effet désinhibant est un des moteurs de son usage. L’alcool est la substance qui génère le plus grand nombre de sollicitations, celle à laquelle il est le plus difficile d’échapper, sans risquer de passer pour un trouble-fête. Les jeunes en consomment rarement seuls.

Cannabis

C’est le cannabis qui donne lieu au plus grand nombre de justifications d’usage : plaisir, lutte contre l’anxiété, partage avec les pairs, combattre l’ennui, surmonter une difficulté. Contrairement au tabac et à l’alcool, la première expérience est en général positive. De plus l’image détériorée du tabac semble avoir inversement déteint sur le cannabis. Celui-ci est en effet perçu comme un produit sain, naturel, sans danger. La consommation de cannabis diminue depuis 2014, mais elle demeure en France plus élevée (31% des 16-17 ans) que dans le reste de l’Europe (18% pour la moyenne européenne).

Source : Rapport européen sur les drogues, Tendances et Evolutions, Observatoire européen des drogues et toxicomanies, juin 2017

La prévention des conduites à risque, dans le réseau Information Jeunesse

La consommation de tabac, d’alcool et de cannabis est souvent banalisée et peut conduire à des excès.

Le CIDJ et le réseau national composé de CRIJ – Centres régionaux d’Information Jeunesse, sont régulièrement amenés à répondre aux questions des jeunes ou problèmes occasionnés par la consommation de produits psychoactifs.

Espaces de convivialité et d’écoute, les structures du réseau IJ, les structures du réseau Information Jeunesse apparaissent comme des lieux tiers favorisant la libre expression sur ces questions.  Pour encourager ce dialogue, les structures Information Jeunesse innovent et proposent des actions au plus proche des jeunes et de leur environnement local, mais également des familles et des professionnels qui les côtoient (enseignants…).

Elles interviennent par exemple dans le cadre de festivals en animant des ateliers ludiques pour sensibiliser et prévenir les risques, ou mettent en place des espaces d’écoute pour recueillir la parole ou des cafés théâtres pour lever les freins liés aux addictions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.